lundi 28 mai 2012

Mine bleue, la vie autour des ardoises

Les jours fériés du mois de mai ont cet avantage de nous laisser le temps de découvrir le patrimoine. Nous en avons profité pour visiter le site de la mine bleue. Pour cela direction le Maine-et-Loire, l'extraction d'ardoise était une spécificité du bassin d'Angers.


Sur ce site de l'ancienne ardoisière de de la Gatelière, il est possible de descendre à 126m de profondeur et déambuler dans les anciennes galeries et chambres. Ici est présentée la dure vie des mineurs : 830 marches à descendre en 30 minutes ... et à remonter en 1h30 ! Bien entendu ces heures n'étaient pas payées. Les enfants n'étaient pas en reste, et descendaient comme apprentis dès 14 ans. Durant les 20 ans d'exploitation, un seul mort à cause d'éboulement, mais de nombreuses maladies liées aux poussières (schistose) ou au bruit.


A la surface est présenté le métier de fendeur. A la fois les techniques ainsi que l'histoire.
Et pour joindre l'utile à l'agréable, une dégustation e la version "édulcorée" de la boisson des mineurs "le postillon", qui a l'époque titrait tout de même 60°.
Ce site n'est resté ouvert que de 1916 à 1936 : la faute au propriétaire, une banque ayant subit le premier krach boursier et à une ardoise de qualité moyenne.
Bref, un bel effort de conservation et un site que je recommande !

Sites
- patrimoine minier, page sur les ardoisières du Nord-Ouest
- histoire des ardoisières

1 commentaire:

  1. Ca m'étonne toujours de voir le nombre très important de mines disséminées dans toute la France!
    On a toujours tendance à croire qu'il existe seulement les mines de charbon du Nord et de Lorraine, alors que partout on trouve des petites mines de tout.
    Je n'aurais jamais pensé que l'ardoise pouvait être produit dans une mine ;) Merci pour cette visite virtuelle

    RépondreSupprimer